Les matériaux d’isolation de toiture

Qu’est-ce que l’isolation du toit?

Avant d’entrer dans la liste des matériaux d’isolation les plus efficaces, définissons ce que sont les matériaux d’isolation. Si un matériau devient une barrière pour le passage de la chaleur ou du froid entre deux environnements, nous l’appelons un matériau isolant. L’air est le moyen le plus économique de faire une telle barrière.

Pour cette raison, les matériaux utilisés pour l’isolation des toitures sont principalement des matériaux poreux ou fibreux : l’air sec est fixé dans des alvéoles étanches.

L’impact sanitaire de certains matériaux utilisés pour l’isolation des toitures

En raison de sa résistance et de sa flexibilité, l’amiante était l’un des matériaux utilisés dans la construction il y a quelques années. Mais ses fibres peuvent rester dans les poumons des personnes qui les manipulent et provoquer des blessures et des maladies telles que le cancer.

Depuis cette découverte, les lois de certains pays ont interdit l’utilisation de l’amiante dans la construction.

Peinture foncée pour toit en béton

La même peinture utilisée pour l’imperméabilisation, selon sa teinte de couleur, peut aider à isoler de la température extérieure. Une simple peinture foncée sur un toit en béton peut nous protéger des basses températures.

Pendant la journée, la couleur sombre absorbe toute l’énergie du soleil, et la nuit, elle continue à rayonner la chaleur absorbée pendant la journée comme un panneau radiant. La peinture de couleur claire reflète les rayons du soleil et la chaleur, gardant l’environnement intérieur frais.

La couleur du toit affecte également la température du béton, l’empêchant de se fissurer en raison de changements brusques de température.

Certains matériaux ont la propriété d’isoler la température, nous les listons donc, dans la suite de cet article, du moins performant au plus performant.

Mousse de polyéthylène

La mousse de polyéthylène est utilisée comme matériau pour l’isolation du toit.

Il est fabriqué par extrusion de mousse de polyéthylène lors de l’injection de gaz. Ces cellules fermées avec de l’air à l’intérieur forment une barrière contre la température.

Par conséquent, il est utilisé comme matériau d’isolation pour les toits des bâtiments. Il est généralement placé sous des tuiles ou des feuilles. Il a un rouleau de 1,10 m de large avec une épaisseur minimale de 2 mm. Les plus couramment utilisés sont 5 et 10 mm. Ceux-ci ont une couche supplémentaire d’aluminium.

La feuille d’aluminium est distancée d’une autre feuille d’aluminium, laissant une couche d’air entre les deux. C’est pourquoi ils sont généralement placés directement au plafond. Sa durée de vie est assez longue, car elle ne se détériore qu’au contact de la lumière ultraviolette.

Son pouvoir isolant est le plus faible parmi tous les autres matériaux mentionnés dans cet article, mais il est utilisé en raison de son faible coût.

Laine de verre

En raison de la structure de son matériau, la laine de verre est une fibre minérale utilisée comme matériau d’isolation thermique et phonique. Ils sont disponibles en rouleaux de 1,20 m de largeur et de différentes épaisseurs. Certains modèles sont équipés de papier d’aluminium pour une meilleure manipulation, une meilleure isolation et un pare-vapeur.

La vapeur générée dans certaines pièces (telles que les cuisines et les salles de bains) peut provoquer la condensation de la vapeur dans les zones froides du plafond. L’aluminium empêche le passage de la vapeur, éliminant ainsi la possibilité de condensation.

D’un point de vue environnemental, la fibre de verre est 100% recyclable. De plus, il possède également d’autres propriétés très avantageuses telles que l’incombustibilité, la légèreté, la souplesse et la facilité de coupe. Attention, certaines précautions doivent être prises dans le traitement de la fibre de verre, mais selon l’Organisation mondiale de la santé, il s’agit d’un produit non toxique et non cancérigène.

Styrofoam ou polystyrène expansé

Ce matériau est l’isolant thermique le plus connu. Il est utilisé pour les sols, les plafonds et les murs, y compris les murs en béton. C’est un plastique poreux dérivé du pétrole avec une consistance spongieuse.

Son intérieur contient 98% d’air, ce qui en fait un matériau d’isolation thermique et phonique très efficace. Les planches les plus couramment utilisées ont une épaisseur d’au moins 1 cm. En raison des éléments utilisés dans sa construction, il n’est pas respectueux de l’environnement, mais il n’est pas dangereux pour la santé.

De plus, il ne perdra pas ses performances, même s’il est humide, il ne se détériorera pas et il pourra conserver une bonne résistance mécanique dans le temps.

Une technique appelée toit inversée est utilisée dans les dalles. Cela comprend la pose de panneaux de polystyrène extrudé sur la couche imperméable du toit. Une couche de galets est posée sur le dessus pour le recouvrir et le protéger du vent.

De cette façon, le toit en dalles n’est pas affecté par les changements de température, prolongeant la durée de vie du toit, et améliorant l’étanchéité.

Polyuréthane expansé

En fin de liste des matériaux à effet d’isolation thermique, le polyuréthane expansé est le plus efficace. Il peut être utilisé sur les toits et les murs avec le même effet. Il s’applique en mode spray in situ par pulvérisation et présente en plus l’avantage d’être isolant hydrophobe.

Un autre avantage de celui-ci est qu’il ne nécessite pas de colle pour être collé, il va immédiatement sécher et sceller l’ensemble du toit pour le rendre étanche.

Selon les réglementations françaises, c’est un matériau auto-extinguible, résistant aux acides, solvants, rongeurs et insectes. Son application doit être prudente, mais une fois appliqué, il est non toxique et non infectieux.

Il est souvent considéré comme le meilleur de tous les matériaux utilisés comme matériau d’isolation thermique. Les matériaux d’isolation de la toiture peuvent être utilisés de manière complémentaire jusqu’à ce que le pourcentage d’isolation requis soit atteint.

N’oubliez pas que l’application d’une isolation thermique sur le toit peut économiser jusqu’à 25 % d’énergie.

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *